Velvet d'amour

Velvet d'amour

Velvet, des kilos de bonheur140 kilos, 120 cm de tour de poitrine et 108 cm de tour de taille, Velvet d'Amour n'est pas un mannequin comme les autres. Velvet d'Amour est obèse, tout le contraire des grandes brindilles qui défilent aux traditionnels défilés de haute-couture. Pourtant l'Américaine de 39 ans assume pleinement ses formes généreuses et revendique même haut et fort ses kilos en trop. Un discours qui tranche en pleine polémique sur la maigreur des top models.

Velvet @ Gaultier Runway Photo Sharing and File Hosting at Badongo.com Photo Sharing and File Hosting at Badongo.com

Tout n'est pas rose dans ce monde…
Velvet plaît est c'est tant mieux. Reste qu'elle représente une exception dans une société hantée par l'esthétique et la perfection. Elle défile pour les plus grands, mais ses apparitions sur le podium choquent toujours autant le public. Car des femmes du gabarit de Velvet, on en voit très rarement dans les medias. Des marques comme Dove utilisent bien des rondes pour leur pubs, mais «ronde » ne veut pas dire «obèse». Or, Velvet est obèse. Son agente Sylvie Fabregon, à l'agence Contrebande, l'admet : «Velvet n'est pas typique des rondes. Pour un catalogue de vêtements destinés aux femmes fortes, on ne va pas faire poser Velvet. Elle est trop grosse. Mais Velvet est hors norme, elle est sublime, elle a une aura.» Velvet a gagné son pari : prouver qu'on peut être belle tout en étant obèse. En tous cas, elle aime la vie et la bouffe à pleines dents.

Velvet plaît est c'est tant mieux. Reste qu'elle représente une exception dans une société hantée par l'esthétique et la perfection. Elle défile pour les plus grands, mais ses apparitions sur le podium choquent toujours autant le public. Car des femmes du gabarit de Velvet, on en voit très rarement dans les medias. Des marques comme Dove utilisent bien des rondes pour leur pubs, mais «ronde » ne veut pas dire «obèse». Or, Velvet est obèse. Son agente Sylvie Fabregon, à l'agence Contrebande, l'admet : «Velvet n'est pas typique des rondes. Pour un catalogue de vêtements destinés aux femmes fortes, on ne va pas faire poser Velvet. Elle est trop grosse. Mais Velvet est hors norme, elle est sublime, elle a une aura.» Velvet a gagné son pari : prouver qu'on peut être belle tout en étant obèse. En tous cas, elle aime la vie et la bouffe à pleines dents.

Velvet plaît est c'est tant mieux. Reste qu'elle représente une exception dans une société hantée par l'esthétique et la perfection. Elle défile pour les plus grands, mais ses apparitions sur le podium choquent toujours autant le public. Car des femmes du gabarit de Velvet, on en voit très rarement dans les medias. Des marques comme Dove utilisent bien des rondes pour leur pubs, mais «ronde » ne veut pas dire «obèse». Or, Velvet est obèse. Son agente Sylvie Fabregon, à l'agence Contrebande, l'admet : «Velvet n'est pas typique des rondes. Pour un catalogue de vêtements destinés aux femmes fortes, on ne va pas faire poser Velvet. Elle est trop grosse. Mais Velvet est hors norme, elle est sublime, elle a une aura.» Velvet a gagné son pari : prouver qu'on peut être belle tout en étant obèse. En tous cas, elle aime la vie et la bouffe à pleines dents.

 

Velvet plaît est c'est tant mieux. Reste qu'elle représente une exception dans une société hantée par l'esthétique et la perfection. Elle défile pour les plus grands, mais ses apparitions sur le podium choquent toujours autant le public. Car des femmes du gabarit de Velvet, on en voit très rarement dans les medias. Des marques comme Dove utilisent bien des rondes pour leur pubs, mais «ronde » ne veut pas dire «obèse». Or, Velvet est obèse. Son agente Sylvie Fabregon, à l'agence Contrebande, l'admet : «Velvet n'est pas typique des rondes. Pour un catalogue de vêtements destinés aux femmes fortes, on ne va pas faire poser Velvet. Elle est trop grosse. Mais Velvet est hors norme, elle est sublime, elle a une aura.» Velvet a gagné son pari : prouver qu'on peut être belle tout en étant obèse. En tous cas, elle aime la vie et la bouffe à pleines dents.

 

Velvet Velvet

Petite, j'étais boulotte… Lutter pour garder une taille de guêpe, ce n'est plus le genre de préoccupation de Velvet. Née près de New-York, elle se souvient, enfant, d'avoir toujours été ronde. «Déjà à cette époque, ma maman me mettait régulièrement au régime». Vers l'âge de 17-18 ans, alors qu'elle fait ses premiers pas de modèle, elle ne pèse que 54-55 kilos à force de régimes. «Mais c'était encore trop, selon mon agente. Elle me trouvait trop grosse». Velvet se prive de tout, s'inflige une alimentation très stricte, et souffre le martyre. Puis un jour, fatiguée de lutter contre elle-même, elle décide de mettre un terme à cette vie de privations. A force de travail sur elle-même, elle arrive peu à peu à s'accepter comme elle est. Aujourd'hui, elle fait preuve de philosophie : «Je pense que c'est plus difficile de s'accepter soi-même que de perdre du poids. La vie est courte, la vie est belle et il faut en profiter. Il ne faut pas être triste seulement parce qu'on arrive pas à enfiler un jean !»

Velvet, alors qu'elle pèse 55 kilos  Velvet, alors qu'elle pèse 55 kilos

 

 

 

270 votes. Moyenne 0.17 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site