Blagues sur les enfants

 

    

Le 17/10/07

Une maman dit à son petit garçon :
- Si tu n'es pas sage, tu n'iras pas au cirque avec papa, comme tous les samedis.
- Eh bien tant mieux ! Moi, tu sais, la fumée, toutes ces filles nues, papa qui boit sans arrêt et moi dans mon coin qui mange ma glace, je commence à en avoir marre !

Un petit garçon se promène dans un parc avec sa grand-mère. Il aperçoit un chien blanc et un chien noir qui coïtent et demande à sa grand-mère:
- Dis, Mémé, qu'est-ce qu'ils font ces 2 chiens ?
La mémé, gênée, lui répond :
- Comme le chien noir était fatigué, le gentil chien blanc l'a laissé poser ses pattes sur son dos !
Alors le gamin répond :
- Et c'est pour le remercier qu'il l'encule ?!

Une mère dit à sa fille :
- Juliette, viens m'aider à changer ton petit frère.
- Pourquoi, il est deja usé ?

Une femme vient de rentrer de la maternité avec son bébé. Justement, celui-ci se met à pleurer.
- Il est sans doute mouillé, dit-elle à son mari. Veux-tu te charger de son changement de couche?
- Je préfère me réserever pour le suivant.
- Comme tu veux.
Deux heures plus tard, le bébé se remet à pleurer.
- A toi le changement de couche, dit la femme à son mari. Tu m'as bien dit que te résevais pour le suivant.
- En parlant de suivant, précise le mari, je pensais au bébé !

C'est le petit mathieu, 6 ans,qui rentre de l'école.
Comme maman travail encore il attend devant la porte de la maison.
Après un bon moment, il en a vraiment marre. ALors il ouvre son cartable sort un paquet de cigarette et commence à en fumer une.
Sa mère arrive alors et le vois fumer:
- Mais mathieu qu'est ce que c'est ça, Tu fumes?
- Oui, je fume.
- Mais c'est très mauvais, jettes là.
Alors le petit mathieu jette sa clope. Sa maman lui demande en ouvrant la porte:
- Et tu me caches encore quelque chose?
- Oui, je baise.
- Quoi, file dans ta chambre.
Et le petit garçon monte tout penaud dans sa chambre. Le soir lorsque le père rentre à la maison, la mère lui raconte tout.Alors le père va voir son fils et lui demande:
- Alors mathieu il parait que tu fumes?
- Oui je fume.
- C'est pas bien alors arrète tout de suite.
- Oui papa.
- Et il paraît que tu baises ?
- Oui je baise.
- Et avec qui?
- Je ne m'en souviens plus j'étais trop bourré !

Grand-maman as-tu des bonnes dents ?
- Malheureusement non mon petit...
- Très bien ! tu peux surveiller mes caramels ?

La maîtresse demande à Émilie :
- Qu'as-tu fait pendant les vacances ?
- Pas grand chose. En tout cas, sûrement pas de quoi faire une rédaction.

- Ecoute, dit la maman à sa petite fille,
si tu es sage, tu iras au ciel,
et si tu n'es pas sage, tu iras en enfer.
- Et qu'est-ce que je dois faire pour aller au cirque?

- Dis maman, comment ça s'écrit "bite" ? avec un "T" ou avec deux "T"?
- Tu peux en mettre trois; c'est jamais assez long

Polo va à l'hôpital voir son copain Julien, plein de bandages. Polo lui demande :
- Que t'est-il arrivé ?
Julien répond :
- J'ai été renversé par un vélo !
- Pas possible ! Comment as-tu fait ?
- Ce n'est pas tout ! J'ai été écrasé par une moto, puis par une décapotable, ensuite par un avion, et pour finir, par une soucoupe volante !
- Je ne te crois pas !
- Je t'assure ! Mais heureusement, après la soucoupe volante, le patron du manège a coupé le courant !

Au catéchisme, le curé explique aux enfants que nous descendons tous d'Adam et Eve. Un gamin lève le doigt :
- C'est pas vrai, mon papa dit que nous descendons du singe !
- Ecoute, mon enfant, tes histoires de famille ne nous intéressent pas !

A l'opéra :
- Papa, quel est le monsieur qui fait peur à la dame en faisant de grands gestes ?
- Il ne veut pas lui faire peur, c'est le chef d'orchestre.
- Alors pourquoi la dame, elle crie.

Deux bébés viennent de naître à l'hôpital.
L'un dit à l'autre :

- T'es une fille ou un garçon ?
- Je suis une petite fille...et toi ?
- Moi, je ne
sais pas
- Baisse ton drap, je vais te dire ce que tu es.
Il baisse son drap
- Baisse plus bas, je ne vois pas !!!
Il baisse encore plus bas et la petite fille dit  :
- Oh, ben t'es un petit garçon, t'as des chaussons bleus  !!!

Quelques jours après la rentrée des classes, on procéde à la traditionnelle photo de classe. La semaine suivante, l'institutrice essaie évidemment de persuader les enfants d'en acheter une chacun.

- Pensez un peu à l'avenir. Vous serez bien contents dans quelques années, quand vous serez grands, de vous dire en regardant la photo :

"Tiens, là c'est Julie, elle est médecin maintenant", ou encore, "Là c'est Kévin, il est ingénieur" et "Là, c'est Amilie, elle est manucure"...

A ce moment-la, une petite voix se fait entendre du fond de la classe :

Et là, c'est la maîtresse, Mme Planchon, elle est morte...

A l'école, la maîtresse demande aux élèves de raconter un évènement inhabituel qui leur est arrivé récemment. Plus tard, elle demande à quelques élèves de lire leur texte. Arthur se lève et commence :

- La semaine dernière, papa est tombé dans le puits au fond du jardin.

- Doux Jésus, s'exclame la maîtresse, il va bien au moins ?

- Je suppose, répond Arthur. Il a arrêté d'appeler à l'aide hier.

Une petite fille qui fait ses devoirs demande à son père :                 
- Papa? Quelle différence il y a entre exciter et énerver ?                
- Hé bien, je vais te prendre un exemple. Il y a 15 ans ta mère m'excitait, aujourd'hui elle m'énerve.
     

Il y a approximativement deux milliards d'enfants (moins de 18 ans) sur terre.

Cependant, comme le Père Noël ne visite pas les enfants Musulmans, Hindous, Juifs ou Bouddhistes (sauf peut-être au Japon), ceci réduit la charge de travail pour la nuit de Noël a 15% du total, soit 378 millions. En comptant une moyenne de 3.5 enfants par foyer, cela revient à 108 millions de maisons, 54 millions en présumant que chacune comprend au moins un enfant sage.

Le Père Noël dispose d'environ 31 heures de labeur dans la nuit de Noël, grâce aux différents fuseaux horaires et a la rotation de la Terre, dans l'hypothèse qu'il voyage d'Est en Ouest, ce qui parait d'ailleurs logique. Cela revient à 967,7 visites par seconde.

Cela signifie que pour chaque foyer Chrétien contenant au moins un enfant sage, le Père Noël dispose d'environ un millième de seconde pour parquer le traîneau, sauter en dehors, dégringoler dans la cheminée, remplir les chaussettes, distribuer le reste des présents au pied du sapin, déguster les quelques friandises laissées a son intention, regrimper dans la cheminée, enfourcher le traîneau et passer à la maison suivante.

En supposant que chacun de ces 108 millions d'arrêts sont distribues uniformément a la surface de la Terre (hypothèse que nous savons fausse, bien sur, mais que nous accepterons en première approximation), nous devrons compter sur environ 1,4 kilomètres par trajet. Ceci signifie un voyage total de plus de 150 millions de kilomètres, sans compter les détours pour ravitailler ou faire pipi.

Le traîneau du Père Noël se déplace donc a 1170 kilomètres par seconde (3000 fois la vitesse du son). A titre de comparaison, le véhicule le plus rapide fabriqué par l'homme, la sonde spatiale Ulysse, se traîne à 49 kilomètres par seconde et un renne moyen peut courir au mieux de sa forme a 27 kilomètres a l'heure.

La charge utile du traîneau constitue également un élément intéressant. En supposant que chaque enfant ne reçoit rien de plus qu'une boite de Lego moyenne (un kilo), le traîneau supporte plus de 500 mille tonnes, sans compter le poids du Père Noël lui-même. Sur Terre, un renne conventionnel ne peut tirer plus de 150 kilos. Même en supposant que le fameux "renne volant" serait dix fois plus performant, le boulot du Père Noël ne pourrait jamais s'accomplir avec 8 ou 9 bestiaux; Il lui en faudrait 360 000. Ce qui alourdit la charge utile , abstraction faite du poids du traîneau, de 54 000 tonnes supplémentaires, nous conduisant à bonnement 7 fois le poids du Prince Albert (le bateau, hein, pas le monarque).

600 000 tonnes voyageant à 1170 kilomètres par seconde créent une énorme résistance a l'air. Celle-ci ferait chauffer les rennes, au même titre qu'un engin spatial rentrant dans l'atmosphère terrestre. Les deux rennes en tête de convoi absorberaient chacun une énergie calorifique de 14 300 millions de joules par seconde. En bref, ils flamberaient quasi instantanément, exposant dangereusement les deux rennes suivants. La meute entière de rennes serait complètement vaporisée en 4.26 millièmes de secondes, soit juste le temps pour le Père Noël d'atteindre la cinquième maison de sa tournée.

Pas de quoi s'en faire de toute façon, puisque le Père Noël, en passant de manière fulgurante de zéro a 1170 km/s en un millième de seconde, serait sujet a des accélérations allant jusqu'à 17 500 G's. Un Père Noël de 125 kilos (ce qui semble ridiculement mince) se retrouverait plaque au fond du traîneau par une force de 2 157 507,5 kilos, écrabouillant instantanément ses os et ses organes et le réduisant à un petit tas de chair rose et tremblotante.

C'est pourquoi, si le Père Noël a existe, il est mort maintenant.

 

 

 

 

Joyeux Noël.

Ceux qui n'ont pas d'enfant auront du mal à percevoir le réalisme de la situation. Les autres comprendront !

C'est l'histoire d'une instit en dernière année de maternelle. Un des gamins lui demande de l'aide à mettre ses bottes, et, en effet elles sont vraiment dures à enfiler. Après avoir poussé, tiré, poussé et tiré dans tous les sens, les bottes sont chaussées et le gamin lui dit :

- Elles sont à l'envers Maîtresse !

La maîtresse attrape un coup de chaud quand elle s'aperçoit qu'en effet,les bottes sont à l'envers ... Bref, nouvelle galère pour les enlever ....

Et elle réussit à garder son calme jusqu'à ce que les bottes soient rechaussées aux bons pieds. Et le gamin lui dit :

- C'est pas mes bottes !

A ce moment, elle fait un gros effort pour ne pas lui mettre une baffe, elle se calme et demande pourquoi il ne l'a pas dit plus tôt.

- Bon, allez, on les enlève, dit-elle, et elle se remet au boulot.

Le gamin poursuit :

- Ce n'est pas mes bottes, c'est celles de mon frère, mais ma maman elle a dit que je dois les mettre.

Là, elle a envie de pleurer et entreprend, une fois encore, de lui remettre ses bottes. Pour finir, elle le met debout, lui enfile son manteau, son cache-nez et demande

- Où sont tes gants ?

Et le gamin de répondre :

- Dans mes bottes !

Guillaume dit à son Papa : "Papa, quand je vais être grand, je veux te ressembler, mais avec des muscles."
Guillaume, 3 ans

"S'il te plaît, maman, je voudrais une petite soeur."
"Mais, chérie, papa ne veut pas maintenant."
"On n'a qu'a lui faire la surprise..."
Oriane, 6 ans

Alors que je lisais un livre, Aurélien me demande :
"Tatie, tu fais quoi ?"
"Je lis."
"Oui mais je t'entends pas."
"C'est parce que je lis dans ma tête."
Aurélien s'approche alors de moi et colle son oreille à ma tête.
Intriguée, je lui demande : "Mais qu'est-ce que tu fais ?"
"Ben, je t'écoute !"
Aurélien, 5 ans

Alex, après avoir regardé la baignoire se vider :
"Voilà... la baignoire elle a tout bu. Elle avait très soif."
Alex, 3 ans

J'explique à Julie que je vais commander son tee-shirt sur Internet.
Elle me dit : "Et il va sortir de l'imprimante ?"
Julie, 7 ans

"Lorène, lorsque tu seras grande, aimerais-tu avoir des enfants ?"
"Oh oui..."
"Comment vas-tu les appeler ?"
Elle se met à frapper dans les mains! et crie "LES ENFFAANNTTS!"
Lorène, 3 ans

Qu'est-ce qu'il fait le Père Noël à Pâques ?
Gabrielle, 4 ans

Maman, quand je suis né, comment tu savais que je m'appelais Victor ?
Victor, 4 ans et demi

Maman, je préfère quand c'est toi qui ranges ma chambre parce que moi, ça me fatigue.
Damien, 3 ans et demi

L'institutrice : Sous les yeux, il y a ? ?
Un élève : Le nez.
L'institutrice : Et sous le nez ?
Faustine (4 ans) : Un truc qui coule !

L'instituteur : Comment appelle-t-on un volcan d'où sort de la lave ?
Un élève (11 ans) : Un volcan en érection !

La maman : Tu as vu, Max, ton petit frère marche à quatre pattes.
Max (3 ans et demi) : Mais non, il a pas des pattes, il a des pieds et des mains ! Tu croyais que c'était un anima ?

L'instituteur : Pourquoi les éléphants ont des défenses ?
Jamel (6 ans) : Parce que ce serait bizarre avec des moustaches !

La maîtresse d'école  demande à ses élèves :
- "Chacun à votre tour, vous allez me raconter ce  que vous voulez faire plus tard quand vous serez grands"

- "Moi, dit un  élève, je veux être un grand joueur à Anderlecht et si ça marche pas, je serai  petit joueur au Standard"

- " Moi, je veux être chirurgien et puis si  ça marche pas, je serai brancardier "

- " Moi, je veux être actrice et  si ça marche pas, je serai ouvreuse au cinéma"

- " Moi, je veux être un  grand athlète, et si ça marche pas, je serai prof de gym"

- "Moi, dit  Toto, je veux des femmes et du champagne"

- " Ah bon ! s'exclame la  maîtresse à la fois surprise et fâchée, et si ça marche pas ?"

- "  Branlette et coca "

    

Le01/10/07

- Dis, demande le petit garçon à la petite fille, tu m'autorises à mettre mon petit doigt dans ton nombril ? - Bah, euh, oui. (...) - Eh! mais c'est pas mon nombril !! - Oh, c'est pas grave !, c'est pas mon petit doigt non plus.

Un professeur dit à un de ses élèves : -"Donne-moi la définition de l'eau." Le p'tit gars répondit : "C'est un liquide transparent et lorsque tu mets les main dedans il devient noir !".

C'est le petit Marcel qui joue au train élctrique dans sa chambre : - "Le train entre en gare d'Aix-en-Provence ! Aix-en-Provence, deux minutes d'arrêt. Tous les enculés et les connasses à destination d'Aix-en-Provence descendent du train." Sa mère, qui prêpare l'enchoillade dans la cuisine, bondit en entendant ca et lui cri : - "Marcel, qu'est-ce que c'est que ce langage ? Sois poli ou je ramasse ton train éléctrique."- "Euh, oui maman, d'accord maman."Et il continu a jouer : - "tchou tchou tchou tchou tchou ... Le train entre en gare de Marseille ! Marseille, 5 minutues d'arrêt ! Tous les enculés, les PD et les grognasses a destination de Marseille descendent du train et se magnent le cul !" La mère, furieuse, fait irruption dans la chambre du petit Marcel, lui fiche une paire de giffle, confisque le train et repart à son enchoillade. Marcel hurle, tape des pieds et pleure à n'en plus finir tant et si bien qu'au bout de 10 minutes, sa mère prend pitié et éstimant que la lecon à du porter ses fruits elle lui rend son train électrique a condition qu'il ne dise plus de grossièretés.Et le petit train repart : - "tchou tchou tchou tchou tchou ... Le train entre en gare de Nice !" (la mère tend l'oreille) "Nice, trois minutes d'arrêt, les voyageurs à destination de Nice sont priés de bien vouloir descendre du train." (la mere, soulagée et heureuse à un sourire de contentement) "Nous prions les voyageurs de bien vouloir nous excuser du retard du train du à une poufiasse qui n'a pas arreté de nous emmerder !"

Le père de David s'étonne de ne pas avoir encore reçu le bulletin scolaire de son fils et lui en demande la raison : - Et ton bulletin il est pas encore arrivé? - Si, si mais je l'ai prété a Paul pour qu'il fasse peur a son père !

C'est un petit garcon qui rentre chez lui, et qui va voir son papa - J'ai parler de toi dans ma redac' papa...- Ahh bon, quel en etait le sujet ? - Ben, on nous demandais notre Heros, notre modele dans la vie quoi... - Bien, j'en suis fier, et qu'as tu dit ? - Ben que tu est fort, beau, intelligent, gentil... *le papa vraiment tres fier de lui* - Vraiment, je ne savais pas que je comptait tellement pour toi... - Non, c'est juste que je savais pas ecrire Arnold Schaerwzeniger, heu.. Shiaerzeneggaer... schwartzinaegger…

Un petit handicape empute des deux jambes et des deux bras vas a la piscine avec sa classe. Quand le maitre nageur demande a la classe qui sait nager le petit repond :" Moi monsieur, moi monsieur .... " " Mais non mon petit ne dis pas de betises "" Si si monsieur " Et le petit saute a l'eau pour prouver ses dires. Une fois dans l'eau il arrive a nager et se debrouille meme plutot bien. De retour sur le bord, le maitre nageur lui demande :" C'est bien petit, mais ou t'as appris a nager ?" " C'est mon papa, toutes les semaines il m'amene a la mer et me jete dans l'eau , il faut que je revienne a la nage""Et c'est pas trop dur ? " " Non, le plus chiant c'est d'arriver a sortir du sac plastique ..."

Une dame avec son bébé ( 1an ) dans une poussette fait ses courses dans un supermarché. Elle finit et se dirige vers la caisse. A peine a-t-elle franchi la limite de la sortie que l'alarme se met à retentir. Inutile de vous dire que les vigils se précipitent vers elle: "videz vos poches Madame". Elle les vide, rien. "Je n'ai rien volé, faites revoir vos alarmes à la con ! ". "Pas si vite, votre sac. Elle vide son sac, toujours rien. Les vigils s'excusent et la dame sort, mais l' alarme retentit de plus belle. "Attendez Madame, pas si vite, faites-nous voir cette poussette de plus près". ILs fouillent et trouvent un poulet frais et une pizza: "Ha haaa, s'exclament les vigils, et c'est quoi ça ?" Déconcertée, la dame se tourne vers le bébé et lui dit: "je t'avais pourtant dit de demander, quand tu as faim !!"

Un couple s'en va vers l'hopital ( car la femme va accouché ) et il s'arrête à une lumière. Le mari dit à ça femme : - On devrait appeler notre enfant Rougearrête ! - Mais ce n'est pas un nom, c'est idiot ! - Mais notre voisin a appelé leur fils Jaunatant ( Jaune Attand)

C'est une petite fille devant l'armoire de la cuisine et demande asa mère:
-"Maman, tu peut m'attraper le chocolat STP?
-Non.Attrape le !!!
-Mais enfin maman tu sais bien que je n'ai pas de bras !?!?
-Eh ba pas de bras, pas de chocolat!!!

Un garçon d'environ 10 ans qui a légerement une gueule de déterré entre chez un fleuriste et y dit:
-"Benjour madome, je voudrais des fleuurs pour l'anniversoure de ma soueur."
Alors la fleuriste lui demande ce qu'il veut, donc le garçon lui dit ce qu'il veut, et la dame lui demande: -" Veux-tu une carte avec mon petit?"
Et le garçon dit oui, alors la dame lui demande ce qu'il veut avoir écrit dessus.
Il reponds:
-"Ecrivouez bounne anni à toi petale de rose."
La vendeuse lui demande si "petale de rose" et le prénom de sa soeur et le petit lui répond que oui, et elle lui dit:
-"Oh que c'est mignon comme prénom!"
Le garçon lui répond:
-" Dons noutre faumille, on appoulle toujours le bébé pas la premieure chese qui tombe sur son landou."
-"Ah bon, et toi alors, comment tu t'appelles?"
-"Brique"…

- Hein dit papa, pas vrai que j'ai pas une grande bouche ? - mais non, prend ta pèle et mange ta soupe.

-Dis Maman, c'est vrai que j'ai des grands pieds? -Mais non... Eh! N'oublie pas de sortir tes chaussures du garage, si non papa pourra pas y ranger la voiture!?

Un vieux parisien en vacance d'hiver dans les Alpes eut l'idée d'aller pêcher dans un lac gelé. Pêcher, il savait ; il avait fait ça toute sa vie. Mais faire un trou dans un lac gelé, c'était la première fois. Il s'installe donc avec son matériel au bord du trou et commence à attendre. Au bout d'une heure, il n'avait toujours rien attrapé, c'est alors qu'arrive un gamin, qui perce un autre trou non loin de celui du vieux et qui se met à pêcher aussi. Cinq minute plus tard, le gamin s'agite et sort un brochet de trois livre (non sans mal).... Le vieux pense que c'est de la chance et prend son mal en patience. Mais cinq minute après, le gamin sort une tanche de deux kilos !, Puis un saumon, et encore un brochet...! N'y tenant plus, le vieux s'approche du gamin : - Hé petit, ça fait plus d'une heure que je suis là et je n'ai rien pris, et toi en un quart d'heure tu te prends une demi douzaine de monstres.. comment tu fais !!? - Fo waé lé wée o ho ! répond le gamin. - Hein ?! - Fo waé lé wée o ho ! - Ch'comprends rien, tu peux articuler ? Alors le gamin crache un truc dans sa main, puis dit - Faut garder les vers au chaud !

2 bébés font la sieste dans le même lit. - Tu es un garçon ou une fille ? demande l'un des deux poupons. - Je ne sais pas ... - Attends, je vais regarder. Le bébé soulève les draps et procède à un rapide examen. - Tu es une fille, dit-il en rabaissant le drap. On t'as mis des chaussons roses.

Deux gamins discutent dans la cour de récréation : "T'as demandé quoi pour Noël ? — Un game boy, et toi ? — Un Tampax. — C'est quoi ça ? — Je sais pas mais avec tu peux faire du cheval, de la gym, du vélo...

C'est l'histoire d'un garçon qui n'a jamais fait l'amour et, il pense que Vendredi prochain, avec sa copine, ça va le faire. C'est aujourd'hui Mardi et le petit garçon demande a son papa comment qu'on fait. "Laisse-moi tranquille, tu vois pas qu'il y a le match de foot a la télé?", lui répandit le père. Le pauvre garçon passe trois jours d'angoisse. Et au matin du Vendredi, le papa s'excuse et dit a son fils : "Bon, écoute, voila, je te donne un talkie-walkie, pour ce soir. J'en aurai un aussi et je t'expliquerai en direct ce qu'il faut faire". Au soir, le garçon a passe un début de soirée bien arrose avec sa copine et il sent qu'il va passer a l'action. Il appelle son père : "Allo, allo, Papa! Ca y est, on va le faire. Qu'est-ce qu'il faut faire? — Tu la mets sur le canapé... — Ca y est, elle y est. Et après? — Tu la déshabilles... — Ca y'est, c'est fait. Et après? — Tu vois, euh..., le truc qu'on a en commun, toi et moi... Ben, tu le mets dedans." Le petit garçon a mis le talkie-walkie.

"Moi, mon bébé, ça fait trois mois qu'il marche ! — Woaw ! Il doit être loin maintenant !"

Madame vient d'accoucher. Monsieur se précipite, mais le médecin l'arrête : - Ecoutez, il y a un petit problème - Ah ? (monsieur blanchit) - Voila (air gène du toubib)... Votre enfant n'a pas de jambes... (silence) - Bon, dit Monsieur, ca ne fait rien, je l'aimerai quand même - C'est que... ce n'est pas tout... - Quoi ? - Ben... il n'a pas de bras non plus... (silence plus long) - Bon, dis Monsieur, ca ne fait rien, je l'aimerai quand même - Autant tout vous dire tout de suite... Il n'a ni torse ni abdomen... - Gloup ! (tres long silence) Mon enfant n'est donc qu'une tète ? - Eh bien... même pas... c'est une oreille... La voici ! Le docteur montre l'oreille emmitouflée a Monsieur. Monsieur pleure, berce l'oreille et lui chuchote entre deux sanglots : - Ce n'est rien, mon enfant, nous serons heureux, tu verras... - Parlez plus fort, dit le docteur, il est sourd...

Une petite fille se promène dans la rue avec son Papi. Le Papi s'appuie sur l'épaule de la fillette, vu qu'il n'est plus trop vaillant. Tout a coup, ils croisent deux chiens en train de s'enculer. Le grand-père, gêné, se croit oblige de fournir une explication : "Tu vois si c'est beau la nature ! Ce chien est fatigue, et son ami le porte pour lui permettre de se reposer. Exactement comme toi, qui me permet de marcher lorsque je m'appuie sur ton épaule !" Et la fillette : "OK, Pépé ! Mais n'essaye pas de m'enculer !"

Deux enfants de six ans discutent ensemble... l'un dit a l'autre: - eh, ce matin, j'ai trouve une capote dans la véranda. Et l'autre lui répond: - C'est quoi une véranda ?

11 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site