Médicaments

 Médicaments

 

Il n'en existe que 2 ...
Les anciens médicaments coupe-faim (les amphétamines, la fenfluramine) ne sont plus utilisés car ils avaient trop d'effets secondaires. Actuellement (Juin 2001), en France, seul deux médicaments ont reçu l'autorisation de mise sur le marché pour le traitement de l'obésité : l'orlistat (Xenical)

L'orlistat (Xenical)
Ce médicament a pour effet d'entraver l'enzyme responsable de l'absorption des graisses dans le tube digestif. Il empêche ainsi l'absorption d'environ 30% des graisses alimentaires (triglycérides), ce qui équivaut à une réduction calorique de 150 à 200 calories/jour pour un apport journalier de 1800 calories. Les graisses non absorbées sont éliminées dans les selles.

La sibutramine (Réductyl ou Sibutral )
Cette molécule agit sur des neuromédiateurs du cerveau qui jouent un rôle au niveau du contrôle de la prise alimentaire. Elle a pour propriété de renforcer la sensation de satiété et diminue la prise alimentaire.

 
Je veux un coupe-faim 
Si vous entendez par " coupe faim " , les classiques coupe faim de type amphétaminiques , ils ont été interdits parce qu'ils avaient des inconvénients pour la santé supérieurs à leurs avantages en terme de perte de poids. Il vous faut donc abandonner cette idée !
 
Les diurétiques font-ils maigrir ?
Les diurétiques servent à éliminer du sel et par ce mécanisme, ils font éliminer de l'eau. Mais ils n'entraînent pas de perte de graisse. Il peut être dangereux d'utiliser des diurétiques quand on n'en a pas médicalement besoin. La perte de poids sous diurétique est due à une perte d'eau.
 
Les plantes font- elles maigrir ?
A l'heure actuelle, il n'y a aucune preuve d'un effet amaigrissant particulier d'une plante ou d'un extrait de plantes dans des conditions d'utilisation courante.
 
Le café fait-il maigrir ?
Il faut des consommations importantes de café pour espérer obtenir un effet dit pharmacologique, c'est à dire de type "médicament", des extraits de café sur le poids. A ce niveau de consommation, les effets secondaires du café sont si importants qu'on ne peut recommander, pour des raisons de santé, ce type de consommation.
 
 

A qui sont-ils destinés ?
L'orlistat et la sibutramine ne peuvent être utilisés que sur prescription médicale dans des indications très précises. La prescription concerne uniquement deux catégories bien précises de personnes (données conformes à l'AMM, Autorisation de Mise sur le Marché) :
- les personnes souffrant d'obésité (IMC supérieur ou égal 30)
- les personnes ayant un IMC supérieur ou égal à 28 (orlistat) ou 27 (sibutramine) et présentant certains facteurs de risque (diabète de type II, hypercholestérolémie, hypertension artérielle...) dangereux pour la santé. Ces complications peuvent s'améliorer à la suite d' une perte de poids ce qui justifie une telle prescription.

Attention
Ces médicaments doivent toujours être prescrits en association avec un régime hypocalorique.
Attention, ils ne font pas de miracle : vous devrez, de toute façon, modifier durablement vos habitudes alimentaires et votre niveau d'activité physique si vous voulez maintenir, sur le long terme, une perte de poids.

Ces médicaments ne sont pas remboursés par les assurances maladies.
Dans tous les cas, seul votre médecin traitant peut décider de mettre un traitement en place.

 

Conditions préalables
Le traitement par l'orlistat doit être entrepris uniquement si un régime seul a précédemment permis une perte de poids d'au moins 2,5 kg en 4 semaines consécutives (ce qui traduit une motivation certaine).

Durée du traitement
Ce traitement doit être arrêté après 12 semaines si vous n'avez pas perdu au moins 5% de votre poids du début du traitement.

 

Le Traitement par la sibutramine
Le traitement par la sibutramine doit être entrepris seulement après qu'un régime seul se soit révélé inefficace (perte de poids inférieure à 5 % après 3 mois).

Durée de traitement
La durée maximale du traitement est actuellement fixée à un an (mais pourrait être prolongée par la suite), et la thérapie doit être interrompue en cas d'échec de la perte de poids ou de reprise pondérale.
Pour les personnes en surpoids (IMC entre 27 et 30), la continuation du traitement ne peut s'envisager qu'en cas d'amélioration notable du profil lipidique (taux de graisse dans le sang) ou glycémique (taux de sucre dans le sang).

1 vote. Moyenne 2.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site